Imaginez, vous êtes en train de relire votre manuscrit. Le 1er jet s’est bien passé, vous en êtes plutôt content, mais voilà… Vous vous rendez compte que les informations, les concepts, les situations ont tendance à se répéter. Oh rage, oh désespoir… Comment faire alors ? Bien sûr vous pouvez noter les répétitions lors de cette relecture et tout miser sur votre phase réécriture ! MAIS, pour apprendre de vos erreurs, voici quelques conseils pour éviter de vous répéter dans votre prochain roman. 👇

se-répéter-dans-son-roman

Ce qui mène aux répétitions

Il y a plusieurs raisons qui font que l’on peut retrouver des répétitions dans son roman. Je ne vous parle bien sûr pas dans cet article des répétitions verbales. Pour pallier ce problème-ci, gardez simplement ouvert un dictionnaire des synonymes ! 😌

Nous parlons ici des répétitions telles que “ha mince mais je l’ai pas déjà dit ça ?” ou encore “je suis sûre que j’ai déjà écrit cette situation mais je ne sais plus à quelle page…” Vous voyez ?

Parmi les causes qui engendre le fait de se répéter dans son roman, il y a :

  • une préparation trop light à la base
  • le manque de méthode & d’organisation
  • et par extension peut-être un soucis de régularité dans l’écriture (parfois)

Nous allons être organisés dans cet article, ok ? Pour que vous puissiez comprendre le processus qui amène à se répéter. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul face au problème. 😬

Une préparation peu développée (ou inexistante)

Je commence par la base, pour moi c’est de ça que découlent de nombreux problèmes. Je ne dis pas qu’il faut forcément planifier tous ses chapitres à l’avance, et encore moins avec une grande précision. Encore une fois, et vous commencez à le savoir si vous me suivez depuis un moment par ici ou sur le podcast par exemple, je prône toujours la singularité de chacun face a son écriture. Vous avez votre fonctionnement propre et il faut aussi le respecter !

Cependant, je vois une différence majeur entre planifier et préparer.

👉 Planifier s’apparente pour moi à du “chapitrage”, plus ou moins poussé. 👉 Préparer en revanche, c’est avoir une vision globale de son projet et donc savoir où on va. Ça peut inclure par exemple les thématiques que l’on veut aborder, les personnages qui vont jouer les scènes que l’on a dans la tête et leur attribuer des rôles précis dans l’histoire. Mais c’est aussi prévoir les étapes qui séparent le point A du début, du point Z final.

✅ Ainsi, si vous avez un objectif dans ce roman, notez les étapes par lesquels vos personnages vont devoir passer pour l’atteindre. Ne serait-ce que faire ça, si vous ôter toute possibilité de répéter ces étapes au fur et à mesure de l’écriture. C’est déjà pas mal non ?

Se répéter à cause d’un manque de méthode

99% de mes mentorés aujourd’hui ont se problème-ci. C’est en fait souvent à cause d’un manque de méthode que la plupart des gens qui se mettent à écrire abandonne le projet en cours de route. Et c’est d’ailleurs souvent sur ces aspects de méthode, technique et organisation que le mentorat se révèle redoutablement efficace !

Lorsque la phase de préparation bat son plein, on a un tas de choses dans la tête. Il faut penser à l’intrigue principale bien entendu, mais aussi à toutes les intrigues secondaires qui vont venir nourrir le roman et en faire un tout cohérent. Forcément, en fonction de ce que vous écrivez, ce sera plus ou moins difficile de vous souvenir de tout.

Par exemple pour mon roman fantasy Les Quatre Mondes, j’ai ressenti un grand besoin de noter les lieux incontournables de l’histoire, les personnages (des principaux à ceux qui n’apparaissent qu’une seule fois) avec leur caste respective, où et quand on les rencontre, les objets/créatures que l’on peut croiser sur les mondes. Bref, j’avais construit un Excel simple mais efficace pour ne rien oublier.

🥸 Anecdote liée à cela : lorsque j’ai écrit Les Quatre Mondes, j’ai fait une pause durant plusieurs longs mois au beau milieu de l’écriture du roman. Et quand j’ai repris, j’avais oublié un tas de personnages, leur utilité, leur particularité… J’ai vraiment OUBLIÉ mon histoire. Et j’ai donc du me faire une relecture complète et détaillée de toute la 1ère partie du roman. Et c’est à ce moment précis que j’ai créé ce tableau.
Heureusement, je n’avais pas négligé la phase de préparation et dans mon cas la phase de planification non plus. Je savais donc toujours où j’allais, quel était mon objectif final et comment l’atteindre !

🎙Ecouter aussi > PODCAST : Faut-il tout construire avant d’écrire de la fantasy ?

✅ Vous n’êtes pas obligé de passer par un fichier Excel, bien que ce soit pratique, mais je vous recommande vivement de noter les scènes importantes de votre roman à l’avance, vraiment celles qui sont incontournables. C’est ce qui va éviter de voir se répéter ces étapes importantes, peut-être juste traitées d’une manière différente.
Vous pouvez aussi lister les choses que vous ne voulez pas oublier d’inclure dans l’histoire (une thématique à aborder par exemple ou une situation dont vous avez eu l’idée un soir à 23h09).

Se répéter à cause d’un manque de régularité

Bon, ça c’était à prévoir, je vais vous reparler de la régularité dans l’écriture ! 😂 Mais vous voyez le schéma qui se dessine, pas vrai ?

Si vous ne faites pas ce travail de préparation donc on vient de parler, et si en plus vous écrivez de manière très irrégulière, c’est très difficile de garder une cohérence dans sa tête et donc dans son manuscrit. Se répéter dans son roman ça arrive à tout le monde, et si ce n’est qu’une fois, alors vous le verrez à la réécriture et ce n’est pas bien grave. Mais si vous voulez avancer sereinement dans l’écriture de votre roman avec ce sentiment incroyable que tout s’enchaîne de façon fluide (c’est le Graal hein !) et bien il n’y a pas de secret, il faut écrire.

🖋 Lire aussi > Comment lutter contre le perfectionnisme mal placé ?

✅ Comme pour de nombreuses autres activités, cela vient avec la pratique. La cohérence que va vous apporter une écriture quotidienne ou en tous cas très régulière sur votre projet va éviter ces répétitions. 👌🏼
Vous pouvez également prendre le temps après chacune de vos séances d’écriture ou à la fin de chaque chapitre de faire le point/un résumé de ce qui s’est passé. Ne commencez pas à faire un synopsis par chapitre, c’est inutile à mon sens. Utilisez simplement 3 points pour vous obliger à rester concis. Un fichier de traitement de texte ou un carnet fait parfaitement l’affaire !

👉 Ainsi, vous saurez toujours où vous en êtes et ce qui a été fait… On peut bien entendu pousser la technique encore plus loin avec une méthode que j’appelle “les lignes thématiques” et qui feront l’objet d’un contenu bien particulier par ici. (Vous saurez bientôt !😘)

Si vous avez besoin d’aide pour gérer la phase de préparation et partir sur de bonnes bases solides pour écrire votre projet, intéressez-vous au forfait “Préparation” du mentorat !

Un petit mot ?

%d blogueurs aiment cette page :